Page Loading... please wait!

The page still does not show? Click here
 

JDR Onirique Forum Index :: FAQ :: Search
MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  ProfileProfile  Log in to check your private messagesLog in to check your private messages  Log inLog in   RegisterRegister

[Univers] Chronologie des événements

 
Post new topic   Reply to topic    JDR Onirique Forum Index -> JDR Onirique -> Conception
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Vincent
Administrateur




Posts: 23
Joined: 24 Nov 2014

PostPosted: Sun 20 Oct - 00:51 (2019)    Post subject: [Univers] Chronologie des événements Reply with quote

RACINES DE LA RENAISSANCE

La renaissance tire ses racines au XIIIe siècle. Les croisades en terre sainte permettent aux croisés de découvrir la savoir des anciens, grâce à l’extraordinaire rayonnement de la civilisation musulmane. Les sarrasins et les maures comme les appellent les croisés versent avec brio dans tous les arts et sciences : l’architecture, la médecine, l’algèbre, l’astronomie, la philosophie, l’alchimie héritées des anciens. L'héritage d'Averroès apprend que l’on peut accéder à Dieu dans la révélation mystique, mais aussi par le savoir empirique et la sagesse philosophique. Se dessinent alors deux modes d’appréhension de Dieu, la foi et la raison.
En 1204, le fiasco de la quatrième croisade et la cupidité des marchands vénitiens conduisent à la prise puis au sac de Constantinople par les croisés. Jamais la seconde Rome, véritable capitale de l’empire d’orient ne se remettra de cet outrage, et la ville tombera définitivement aux mains des Turcs en 1453.

Le rayonnement de la civilisation islamique est déjà sur son déclin au XIIIe siècle et les sages et savants commencent à vivre sous la férule des oulémas et des docteurs de la foi. Les conflits entre sunnites et shiites préfigurent les guerres de religion chrétiennes des la renaissance et la munificente Bagdad, capitale du califat abbaside finit par tomber sous les assauts de la horde mongol.

Au même moment, l’occident chrétien qui redécouvre grâce aux maures et aux byzantins le savoir des anciens invente un nouveau mode de l’instruction : l’université. A la différence des madrasas coraniques, les universités de la Sorbonne[/b], d’Oxford ou de Salamanque s’émancipent vite de la férule religieuse et deviennent un vrai laboratoire de ce que l’on appellera la renaissance. En ces lieux seront forgés de nouveaux paradigmes, non plus hérités de la Bible ou de la sagesse des aînés, mais véritablement découverts, à l’observation de la nature.

Le XIIIe siècle est aussi l’âge d’or de la papauté, véritable théocratie théorisée par Innocent III. Quand le Saint père excommunie les rois de France ou d’Angleterre pour des motifs matrimoniaux, ceux-ci mettent face contre terre et se soumettent à l’autorité du vicaire du Christ "en dessous de Dieu, mais au-dessus des Hommes".
En comparaison, quand Clément VII tachera de faire plier Henry VIII au XVIe siècle, il n’y parviendra pas et le monarque anglais prononcera le schisme anglican.
Le XIIIe siècle est aussi la période de la "stupor mundi". Frederick II ne se contente pas d’être un monarque exceptionnel. Ce savant cosmopolite s’entend mieux avec les "infidèles" qu’avec les autres princes chrétiens et obtient Jérusalem des maures sans presque verser le sang. Son règne emmène de tels bouleversements dans le Saint Empire, qu’à sa mort, la renaissance est amorcée.

Au XIVe siècle, les grandes épidémies de peste, la guerre de cent ans prélèvent un du terrible sur les populations. Pourtant, les révolutions inaugurées au moyen âge continuent d’agir de façon souterraine dans les mentalités. Guillaume d’Occam affirme que les vérités expérimentales ont primauté sur celles reçues d’autorité.
L’imprimerie qui se développe très vite conduit à des changements considérables dans les domaines de la foi et du savoir. La population largement servile qui courbait l’échine sous la férule des seigneurs et les imprécations des prêtres commence à accéder à la dignité et au salut sans le secours de la noblesse et du clergé. Les grandes compagnies des mercenaires consacrent le métier des armes, jadis réservé aux chevaliers. Enfin la Bible accessible facilement dans de nombreux idiomes rend le recours au clergé inutile. Chaque croyant peut être le gardien de sa foi sans l’intersession du prêtre ou les prières du moine. Les arts aussi s’émancipent de l’imagerie religieuse et s’enrichissent de techniques prodigieuses au service du réel et non plus simplement de la propagande religieuse.

La réalité révélée cède la place à la vérité observée. Plus encore, la validité d’une idée dépend de son adéquation avec le réel. La méthode empirique permettra d’émanciper les sciences de leur gangue ésotérique. L’alchimie devient la chimie, l’astrologie devient l’astronomie, la numérologie devient les mathématiques, la métaphysique devient la physique, la médecine des humeurs découvre les vérités dictées par l’observation du corps humain.



FIN DU MOYEN-ÂGE

1431 : Jeanne d'Arc brûlée au bûché.
1437-39 : Affaire de la Vauderie de Lyon, chasse aux sorcières menée par l'inquisition des dominicains de Lyon contre lavis de l'archevêque de Lyon protégeant les vaudois "pauvres de Lyon". La Croisade contre les vaudois se poursuit en 1488.
Quote:
1437-39 : Tribunal de Mistridge. Prenant l'exemple de Trianoma, le Maître Hermétique Baldric LaSalle commence à rechercher des grands mages. Après plusieurs aventures, il rencontre Dame NightShade (fondatrice des Verbena), et Maître Valoran (fondateur du Chœur) dans les ruines de Mistridge. Les raisons de cette rencontre varient suivant les sources, mais tout trois parviennent à un accord : fonder un ordre magique. Ils commencent à rechercher d'autres maîtres dans le même état d'esprit.

1440 : Exécution du baron Gilles de Rais, ancien compagnon d'arme de Jeanne d'Arc, après une condamnation pour sorcellerie.
Création de l'imprimerie par Gutenberg.
Quote:
1440-49 : NightShade poursuit la piste des Sorcières depuis la Bretagne jusqu'en Amérique du Nord. Elle rencontre Etoile-des-Aigles, qui propage ses paroles dans les tribus indiennes, et Ali-beh-shaar des Ahl-i-Batin. Plus tard, en 1442, elle combat l'Inquisiteur Général anglais Wyndgarde en Irlande, et gagne.
Maître Balric et Valoran voyagent au Moyen-Orient et en Afrique, en compagnie de Sh'zar le Prophète (fondateur du Culte de l'Extase) et Ali-beh-shaar. Ce dernier provoque un conflit avec Valoran lors du trajet, qui oblique alors à l'Est. Les autres rencontrent la sage Naioba, des contrées des rêves Mo-Mo Keu, et la convainquent de la justesse de leur cause. Chalech, mystique de la mort, les accueille à Rome.
Valoran rencontre le maître alchimiste Diplomate Luis, qui le présente à son tour au Frère Akashite Wu Jin. Ils escaladent le mythique Mont Ki'wee, gagnent la bénédiction des dieux, et retournent à Mistridge.
De façon intéressante, plusieurs hermétiques (notamment le Maître Louis Dumont Bani Quaesitor) atteignent l'éminence et, bien que suspectés d'instabilité ou de quiétude, assument des positions de commandement dans la convocation suivante.

1441-1444 : guerre contre les Anglais. 1448 : reprise de la guerre.
1449 : Le vicomte Louis 1er de La Trémoille assiste au siège de Rouen, à la conquête de Harfleur, Caen et Falaise en tant que Seigneur de guerre.
Quote:
Second Tribunal de Mistridge. Etoile-des-Aigles et Naioba, grisées par leur voyage, acceptent de partager "le commandement" de Ceux-qui-Parlent-en-Rêves. Les Francs-maçons attaquent de nouveau Mistridge, ce qui fortifie la résolution des mages.
Après la défaite des Francs-maçons, les Primi -fondateurs- du Conseil se mettent d'accord pour construire un Grand Royaume où se rencontrer. Chacun retourne sur sa terre natale, et rassemble un grand pouvoir apte à donner son énergie au royaume "Horizon". Ceci prend cinq ans.

1450 : Fondation de la Bibliothèque du Vatican.
1452 : Naissance de Léonard de Vinci, génie, artiste, artisan... pas d'affiliation.
1453 : Constantinople tombe aux mains des Turcs - fin de l'Empire Byzantin.
Fin de la guerre de Cent Ans qui s'achève par la victoire française.



DÉBUT DE LA RENAISSANCE

Quote:
1456 : Etoile-des-Aigles et Naioba se marient, et sont le premier exemple d'une union trans-Tradition. Naioba lui donne trois enfants.
Magi et serviteurs du monde entier arrivent au goutte à goutte à l'Horizon. Le Conseil commence à grossir.

Quote:
1457-66 : Grande Convocation : neuf années de débats. Certaines factions se désolidarisent et se déclarent "disparates", d'autres viennent consolider les Neuf Traditions – les Ahl-i-Batin, la Confrérie Akashite, le Chœur Céleste, les Onirologues, les Euthanatos, l'Ordre d'Hermès, les Prophètes de Chronos, les Solificati, et les Verbena. Les neufs sphères de mysticisme sont adoptées comme références universelles, et chaque Tradition s'en choisit une comme spécialité.

1460 : Le comte d'Armagnac, Jean V, coupable de complots, est banni à perpétuité et dépossédé de ses fiefs.
Naissance de Louis II de La Trémoille, qui sera le Chevalier sans reproche, fils de Louis 1er de La Trémoille.
1461-83 : Louis XI, le Prudent, le Roi Araignée, dirige la France dès ses 39 ans. Il sera connu comme un stratège, diplomate, avant-gardiste, nationaliste anti-féodalité, encourageant la médecine. Mais également disgracieux, antipathique, tyrannique, vil, cruel, lâche, inculte, et menteur. Il révoque plusieurs nobles à son sacrement et cherche à affaiblir le duc de Bourgogne et son fils Charles, son rival.
1464 : Louis XI fait organiser le service postal royal français.
Quote:
Naioba est assassinée par un Onirologue Barabbi. Etoile-des-Aigles est inconsolable. Son peuple se rallie à ses côtés contre les Traditions européennes quand le Choeur cherche à les convertir "pour leur propre bien".

1465 : Une révolte nobiliaire (Ligue du Bien Public) est menée par b]Charles Le Téméraire[/b]. Louis XI promet de donner le duché de Normandie à son frère, et de rendre les villes de la Somme au comte de Charolais. Louis reprendra militairement la Normandie un an plus tard.
Le roi Louis XI signe une alliance militaire avec les Liégeois.
Quote:
1466 : Les Résolutions et Protocoles sont adoptés par la formation du Conseil des 9 Traditions. Ce Conseil nomme ensuite la Première Cabale, choisissant parmi les mages les plus fins d'Horizon.

Extrait de la Voie Fragile : Tous ont œuvré pour un but commun, l'Ascension, avec un code établi. Après l'établissement des Protocoles et des buts de l'Ascension, le Conseil a nommé une cabale de neuf adeptes qui devraient s'aventurer dans le monde mortel, et obtenir de la part d’Éveillés et de Dormeurs du soutien pour le Conseil. Neuf mages, un de chaque tradition, sont allés de l'avant. Leur mission, bien que courte, a changé le monde.

Porthos avait 44 ans quand Maître Baldric LaSalle, de la Maison Tytalus, a apporté la nouvelle d'un Tribunal imminent, une Grande Convocation de Mages du monde entier. Porthos y est resté 10 ans avant de revenir à Doissetep.

Neuf années de débats. Certaines factions se sont désolidarisées et se sont déclarées " disparates " ; d'autres sont venues consolider les Neuf Traditions : les Ahl-i-Batin, la Confrérie Akashic, le Choeur Céleste, les Orinologues, les Euthanatos, l'Ordre d'Hermès, les Prophètes de Chronos, les Solificati, et les Verbena. Les neufs sphères de magie ont été adoptées comme références universelles, et chaque tradition en a choisi une comme spécialité.

La convocation a nécessité neuf ans, ceci était du au fait qu'il était extrêmement difficile de développer un paradigme magique unissant des centaines de praxis différents. Quelques 29 modèles séparés et d'innombrables variantes ont été proposés ; l'un d'eux, vite rejeté, proposait l'existence de 2324 sphères. Le modèle final, les 9 sphères courantes, a été un compromis de travail créé par une grande équipe de théoriciens hermétiques guidés par le maître Baldric, avec une contribution du maître Porthos (1464). Les maîtres ont proposé que les sphères permettent aux autres traditions des voies d'étude, vers un but final d'être initiées comme des maisons de l'Ordre d'Hermès. A leur stupéfaction, les autres traditions ont rejeté l'autorité de l'Ordre ; la plupart des traditions développant des plans similaires pour assimiler les autres mages. Le maître Louis DuMonte a proposé en 1465 que chaque tradition nomme des champions qui contesteront l'autorité dans chaque sphère, mais cette idée a provoqué d'amères discutions. Finalement, Maître Baldric a offert en 1466 un autre compromis, dans lequel chaque tradition posséderait une autorité dans chaque sphère. Malheureusement, cela laissait seulement une sphère, Forces, à partager entre les maisons d'Hermès. Pour des raisons administratives, et pour valider cette idée, les maisons ont accepté une consolidation formelle en un seul Ordre

Quote:
1466-70 : La Première Cabale. Après avoir quitté Horizon, la Cabale parcourt l'Europe et le Moyen-Orient, luttant contre les pestes, soulageant les Dormeurs en détresse, et combattant l'Ordre de Raison. Alors qu'ils libèrent des sorcières accusées à Garoche, en France, ils rasent la ville. Une chasse est déclarée, et la Cabale voyage vers l'Afrique Centrale, afin de libérer le peuple de Naioba d'une tribu conquérante. Après être passé par Dis La Perdue au cœur de l'Afrique, Le voyage les amène ensuite au Tibet, puis aux étendues glacées du Groenland. Toutefois, jamais ils n'atteignent les Amériques.

1467 : Philippe le Bon meurt à Bruges. Charles le Téméraire succède à son père et s'efforce d'agrandir son territoire.
1468 : Charles de Melun, lieutenant du roi, est exécuté pour sa participation à la guerre du Bien Public.
Charles le Téméraire épouse en troisième noce, Marguerite d'York, la sœur du roi d'Angleterre Édouard IV.
Traité d'Ancenis. L’alliance Bretagne - Bourgogne est rompue.
Louis XI est convaincu qu'il peut empêcher Charles le Téméraire de faire la guerre, part pour Péronne le rencontrer. Dans le même temps, il demande au Liégeois de se révolter contre le duc de Bourgogne. Charles apprend la nouvelle et, furieux, retient Louis prisonnier et l'oblige à aller mettre le siège devant Liège. La ville est pillée et incendiée par les bourguignons et la population périt presque entièrement. Louis XI cède sur les exigences de Charles : restitution des villes de la Somme à la maison de Bourgogne.
Louis XI prisonnier garde son calme. Il a le culot de mentir que s'il avait fomenté une révolte à Liège, il ne serait pas venu se mettre dans le même temps à la merci du Téméraire. Restant courtois et poli, il convainc par ses bonnes manières alors que Charles, irrité, se laisse aller et donne l'impression de ne pas se contrôler. Louis discute avec les courtisans bourguignons, les flatte et les fait corrompre. Ceux-ci finissent alors par conseiller la modération au Téméraire.
1469 : Arrestations du cardinal La Balue et l’évêque de Verdun Guillaume de Harancourt pour complot contre le roi.
Louis finit par convaincre son frère d'accepter la Guyenne au lieu de la Champagne, le séparant ainsi du Téméraire.
L'archiduc d'Autriche Sigismond, cousin-germain de l'empereur Frédéric III, vient solliciter Charles le Téméraire pour un prêt, afin d'acheter la paix auprès des Suisses qui envahissent des villes de son comté de Tyrol. En contrepartie de ce prêt, Sigismond engage ses terres du comté de Ferrette et du landgraviat de Haute-Alsace à Charles, mais avec une clause de rachat éventuel. Charles lui prête 80 000 florins et espère que l'archiduc ne pourra pas accomplir cette dernière clause, et nomme Pierre de Hagenbach, gouverneur de la Haute-Alsace, qui sera un tyran.
Quote:
Des jumeaux seraient nés des amours de Eloine et Heylel, mais ils demeurent introuvables.

1470 : Installation des premières presses d'imprimerie à Paris.
Naissance de Charles l'Affable, fils de Louis XI.
Henri VI d'Angleterre récupère son trône avec l'appui de Louis XI.
Les États Généraux annulent les accords de Péronne.
• 1468 : La belle-sœur de Louis 1er, Françoise d'Amboise, devient religieuse carmélite et cède tous ses droits sur la vicomté de Thouars à Louis II.
1470 : Le roi Louis XI attribue la vicomté de Thouars à sa fille Anne de Beaujeu, qui était alors fiancée à Nicolas d'Anjou, deux ans après que la vicomtesse de Thouars soient devenue religieuse. Cela survient après le décès du vicomte Louis d'Amboise, dont Louis XI ne supportait pas le comportement ni ses complot contre lui. Il lui reprochait également son train de vie luxueux et sa débauche légendaire. Le vicomte de Thouars se conduisait brutalement vis-à-vis de sa première femme Louise-Marie de Rieux, qu'il a fait enfermer au château de Talmont ; puis sa seconde épouse Nicole de Chambes. Louis XI a rapidement fait empoisonner Colette de Chambes, devenue maîtresse de son frère ennemi.
Quote:
La Grande Trahison, dans les environs de Narbonne. Heyel Teomim, Bani Solificati, espérant créer une crise qui unira les traditions, trahit la première Cabale à douze Templiers de la Cabale de la Pensée Pure (Ordre de la Raison). Heyel se trompe complètement sur les méthodes de l'ennemi et dans l'embûche, quatre mages des neuf de la Cabale périssent. Le maître DuMonte en fait partie. Trois autres sont capturés, dont Faucon-qui-Marche, l'ancienne Inquisitrice Sœur Bernadette, et la Verbena Eloine. Akritess'échappe, puis dirige une mission secrète afin de libérer les trois captifs.
Jugement et destruction de Heylel Thoabath, et déchirement final des Neuf. Faucon-qui-Marche retourne sur ses terres. Bernadette trouve le soulagement en aidant les plus démunis. Eloine est transformée et affaiblie mentalement et physiquement.




ÉLÉMENTS DE SCÉNARIO 1 : FUNÉRAILLES DE LA MAÎTRESSE DE CHARLES DE FRANCE

1471 : Empoissonnement sur Colette (24 ans). Louis d’Amboise, vicomte de Thouars, était immensément riche et son pouvoir s’étendait jusqu’à l’océan. Toute sa vie, il a comploté contre le pouvoir royal. Quatre mois après la mort de sa première femme, Louis d’Amboise a épousé en 1465 Nicole de Chambes (dite Colette), fille du seigneur de Montsoreau. Leur mariage a duré cinq ans, jusqu’à la mort de Louis d’Amboise, en 1470. Pendant ces cinq années, Louis XI a cherché à récupérer la vicomté de Thouars. Mais face à lui, Louis d’Amboise s’est attiré les bonnes grâces de Charles de Guyenne, plus jeune frère du roi et qui vouait une haine farouche à son aîné. Nicole de Chambes, vicomtesse de Thouars, n’était pas insensible aux charmes du jeune frère de Louis XI.
A la mort de Louis d’Amboise en 1469, le Roi est parvenu, avec la complicité de Louis Tyndo, président du parlement de Bordeaux, à faire entrer la vicomté de Thouars dans le domaine royal. Devenue veuve, Nicole de Chambes est officiellement devenue la maîtresse de Charles de Guyenne à qui elle a donné deux enfants illégitimes et convoité une partie de l’immense héritage de son défunt mari. Elle l’a encouragé à se lancer dans la guerre de la Ligue contre son frère.
Mais Louis XI était machiavélique. Entre cette femme qui lui intentait un procès pour récupérer ce qu’elle pensait être son dû, et son propre frère qui complotait contre lui, Louis XI devait agir… Le 14 décembre 1471, Nicole de Chambes et Charles de Guyenne sont en leur château de Saint Sever en Aquitaine. On leur sert des pêches empoisonnées, Nicole de Chambes meurt quelques heures plus tard dans d’atroces souffrances. Quant à Charles de Guyenne, pris de fortes fièvres et de convulsions, il mettra cinq mois à s’éteindre.

Le compte de Lescun, amiral de Guyenne, favori de Charles de Guyenne, fera arrêter Jourdain Faure de Vercors, abbé de Saint-Jean d'Angely, aumônier du duc de Guyenne, ainsi que Henri de la Roche, écuyer de la cuisine de ce même prince. Ces derniers seront accusés par les Personnages d'avoir été les instruments du crime.
Odet de Lescun les conduira en Bretagne et les présentera à François II de Bretagne, allié de Charles duc de Guyenne et ennemi de Louis XI. Il lui demanda vengeance pour la mort de son maître.
Le duc de Bourgogne, Charles le Téméraire, également allié du duc de Guyenne, publiera un manifeste, dans lequel il accusera Louis XI d'empoisonnement & de fratricide.
En janvier 1473, Sixte IV ordonnera une enquête. Le 22 novembre 1473 des commissaires sont nommés pour aller faire le procès aux accusés avec les officiers du duc de Bretagne, dont M. Duclos, le père Griffet et le père Daniel, contre Louis d'Amboise à la défense. Louis d'Amboise conclura à une mort naturelle due aux fièvres de la syphilis. Patrick de Spens, qui commandait pour Louis XI la garnison royale de Saint-Sever a été partie prenante de tous ces événements, son rôle officiel consistant à surveiller les agissements du duc de Guyenne.

Personnages aux funérailles à l'Abbaye de Saint-Sever
- Le duc Charles de Guyenne, fiévreux.
- Le compte Odet de Lescun, amiral de Guyenne et favori de Charles de Guyenne.
- Le moine bénédictin de l'ordre de Saint-Benoît Jourdain Faure de Vercors, natif de Die et ancien aumônier de Charles de France, était venu séjourner au monastère de Saint-Sever, sur l'ordre de son supérieur l'Abbé de Saint-Jean d'Angély que le roi Louis XI avait acquis à sa cause. Il mourra très opportunément : l'on racontera que la foudre sera tombée en faisant s'effondrer une tour qui ensevelira le dit moine.
- L'écuyer de "cuisine" Henry de la Roche a été payé par le Roi de France.
- Le commandant de garnison royalePatrick de Spens, surveillant les agissements du duc de Guyenne.
- Nourrice d'Anne (1 an) et Jeanne (tout juste née), les deux filles du couple empoisonné. Les filles seront adopté par les de Valois.



1471 : Louis XI réussit à le faire condamner Charles le Téméraire pour lèse-majesté par le Parlement de Paris, suite aux événements de Péronne. Il attaque Charles et ses troupes envahissent les villes de la Somme.
Édouard IV reprend le trône à Henri VI avec l'appui de Charles le Téméraire.
Quote:
Les Solificati se désunissent ; douze trouvent refuge au sein de l'Ordre d'Hermès.

1472 : une nouvelle ligue est formée, elle est composée des rois d'Angleterre, d'Aragon, des ducs de Guyenne et de Berry, de Bourgogne, de Bretagne, d'Alençon et du comte d'Armagnac.
Charles de France, frère du roi et duc de Guyenne et de Berry, meurt subitement à 25 ans, "probablement de tuberculose aggravée par la syphilis". Il a été empoisonné par un moine bénédictin sur ordre de Louis XI comme sa maîtresse Colette.
Charles le Téméraire envahit la Picardie, s'empare de Nesles et met le siège devant Beauvais. La résistance des habitants et notamment des femmes, conduite par une simple fille du peuple, Jeanne Laisné, surnommée Jeanne Hachette, oblige le duc de Bourgogne à lever le siège.
Signature du Concordat entre Louis IX et Sixte IV.
Grande sécheresse. Une trêve de cinq ans est signée.
1473 : Charles le Téméraire tourne ses ambitions vers l'Alsace, la Lorraine et les Pays du Rhin. Il rencontre l'empereur Frédéric III à Trèves ou s'ouvre une conférence qui a pour but de nommer le grand-duc Charles en tant que roi des Romains, c'est à dire l'héritier de l'empire. En échange, le duc promet sa fille Marie de Bourgogne (16 ans) au fils de l'empereur, Maximilien, et de le soutenir contre les Suisses et les Turcs. Charles accentue ses prétentions et promet toujours sans intention de tenir. Le bruit court qu'un royaume de Bourgogne, allant de l'embouchure du Rhin à la Méditerranée serait créé, avec comme capitale Besançon, une résurrection du royaume de Lotharingie. L'empereur conçoit des défiances et déclare qu'il n'accorde rien avant les termes du mariage. Le grand-duc trouve encore des prétextes, alors la veille du couronnement de Charles en roi de Bourgogne, Frédéric quitte furtivement Trèves. Le grand-duc est irrité de cet outrage, mais il ne peut se venger.
Charles vient visiter les terres qu'il a en gage de Sigismond, et parcourt l'Alsace qui est en état de subversion à cause du gouverneur Pierre de Hagenbach, qui fait régner la violence. Celui-ci est un homme violent, injuste, débauché et sans respect pour les libertés des villes d'Alsace.
1474 : Sigismond informe Charles le Téméraire qu'il est en mesure de racheter sa dette; en conséquence il réclame l'Alsace qu'il avait prêté sur gage. Charles est furieux, il envoie le frère de Pierre, Etienne de Hagenbach, ravager l'Alsace.
Le duc d'Autriche et les cantons suisses forts du soutien du roi de France, déclarent la guerre à Charles. Dix-huit mille fédérés (Alsaciens, Suisses, Barrois) entrent en Franche-Comté et se présentent devant Héricourt, les troupes bourguignonnes sont battues. Quelques mois plus tard, la coalition est rejointe par le duc de Lorraine René II. Le Lorrain envahit le duché de Luxembourg ; Les confédérés se divisent en deux troupes et ravagent la Franche-Comté et s'emparent de Jonvelle, Jussey, Isle sur le Doubs, de Pontarlier, Luxeuil, Maîche et de Champlitte. Parmi les chefs de guerre de ces confédérés se trouve Georges de la Trémouille, neveu de l'ancien chambellan Jean de la Trémouille, celui qui trahit le duc Philippe. Georges se comporte avec brutalité, partout la cruauté est appliquée sur les villes qui capitulent. On se croit revenu au temps des invasions barbares du Ve siècle.
1474 : Afin de récupérer les faveurs du roi et le vicomté de Thouars pour la famille, Louis II de La Trémoille est envoyé à 14 ans en tant que page à la cour de Louis XI. Son oncle, Georges II de La Trémoille, seigneur de Craon, le prend alors sous sa protection.
Naissance de Cesare Borgia, maître de l'intrigue, qui sera un modèle pour le prince.
1475 : Apparition des Arquebuses, Pistolets, chargés par la culasse ou le canon, et plus tard les Carabines.
Un mandement du duc François II de Bretagne met en quarantaine les lépreux. Les caqueux ne peuvent voyager sans une pièce de draps rouge pour se signaler et ne peuvent exercer que le métier de cordier, jugé infamant.
1475 : Le Traité de Picquigny met définitivement fin à la guerre de Cent Ans. Louis 1er de La Trémoille est l'un des signataires du traité, sur l'île de la Trève, entre les deux rives de la Somme. Les clauses sont que :
- Édouard IV doit recevoir 500 000 écus d'or du roi de France étalés sur 10 ans.
- Édouard IV doit retourner en Angleterre avec son armée et renonce à son alliance avec le duc de Bourgogne. Il doit également reconnaître Louis XI comme seul roi légitime de France.
- le dauphin Charles doit épouser la fille aînée d'Édouard, Élisabeth (elle épousa finalement Henri VII d'Angleterre).
- Marguerite d'Anjou, épouse d'Henri VI et otage emprisonnée à la Tour de Londres, doit être libérée contre une rançon de 50 000 écus.
Échec de Charles le Téméraire devant Cologne. Une trêve de neuf ans est signée entre le roi Louis et le grand-duc Charles.
Paix de Senlis entre le duc de Bretagne et Louis XI.
L'empereur et le roi de France abandonnent le duc de Lorraine. René II de Lorraine est chassé de Nancy par Charles le Téméraire.
Louis de Luxembourg, connétable de France, est décapité en place de Grève à Paris pour trahison par son beau-frère Louis XI après sa condamnation par le Parlement de Paris.



ÉLÉMENTS DE SCÉNARIO 2
Quote:
21 JUIN 1475 : CONSEIL DES NEUF
Premier conseil du Conseil des Neuf se réunit à l'Horizon, au solstice d'été.
C'est le moment idéal pour les Personnages d'incarner l'espoir de consolider la cohésion des Neuf Traditions.




ÉLÉMENTS DE SCÉNARIO 3
Quote:
28 AOÛT - 21 SEPTEMBRE 1475 : CONDAMNATION D'ANDRÉE GARAUDE.
Interrogatoire d’Andrée Garaude, 56 ans, à Noirlieu (près de Bressuire), 28 août 1475. Elle est condamnée comme sorcière par les juges de la châtellenie de Bressuire, Andrée Garaude est brûlée vive à Noirlieu, son village, le 21 septembre 1475. C’est une simple bergère. Après la mort de son mari, elle a été dix-huit années domestique, tantôt à Noirlieu, tantôt à Poitiers. Au cours de ses interrogatoires, elle prétend avoir assisté seize fois au sabbat.
Elle dit qu’il y a dix ans ou environ, le seigneur de Noirlieu avait battu son fils et qu’elle en fut fort déplaisante.
En haine de cela et pour avoir vengeance du seigneur de Noirlieu, un jour après, elle alla à la maison du seigneur et s’approcha de lui, lui mit des onguents roux sur l’une de ses mains, lesquels onguents le diable lui avait donnés. Et tantôt, le seigneur fut malade à l’occasion de ces onguents, et eut les mains toutes crochues. Et le seigneur ne s’aperçut aucunement qu’elle lui avait mis les onguents sur les mains. Après lesquelles choses dessus confessées, la dite Garaude a été couchée sur la table et tirée (torture). Et après avoir été relâchée, elle a dit que quand elle allait au sabbat, chaque fois le diable la connaissait charnellement, comme les autres, et lui commandait despiter Dieu et Notre-Dame. Elle dit que depuis qu’elle a commencé à aller au sabbat, elle a pissé trois fois au bénitier et fait deux fois sa grosse matière en la nef de l’église du dit lieu de Noirlieu, et le faisait par commandement du diable.




1476 : Marguerite d'Anjou est libérée le 29 janvier. Elle rejoint son père à Aix-en-Provence.
L'ambition du grand-duc Le Téméraire ne peut se satisfaire de cette nouvelle conquête, son désir de vengeance envers les Suisses est le plus fort, et il rêve toujours d'agrandir encore plus ses terres. Il s'empare de Neuchâtel, mais huit jours plus tard, ses troupes sont taillées en pièce à Grandson par les Suisses; lors de la bataille, le prince d'Orange Guillaume de Chalon-Arlay et son frère Louis de Nozeroy, trouvent la mort. Le duc doit abandonner à ses vainqueurs ces quatre cents pièces d'artillerie et ses richesses. Il regagne la Franche-Comté et s'installe à Nozeroy. Le duc rassemble une nouvelle armée et rencontre une nouvelle fois les Suisses aidés des Lorrains à Morat. Charles subit de nouveau une terrible défaite, où ses troupes sont pratiquement exterminées. On évalue à plus de quinze mille le nombre de soldats morts dans le camp bourguignon. Le duc se retire vers Pontarlier. Le duc de Lorraine exploite la défaite des Bourguignons pour reprendre Nancy. Charles se présente en décembre devant Nancy, qui résiste pendant six semaines. Mais les renforts arrivent, Charles trouve la mort à l'issue du combat. Le lendemain on retrouve son corps, au bord de l'étang de la Commanderie, transpercé de coup de lance, la tête fendue par une hallebarde jusqu'aux dents, la moitié du visage mangée par les loups. Ainsi périt le dernier duc de Bourgogne.
Naissance de Louise de Savoie, qui deviendra la mère de François Ier à 17 ans.
Yolande de France, sœur du roi de France Louis XI est enlevée à Gex par le capitaine du duc de Bourgogne, Olivier de La Marche, et emprisonnée au château de Rouvres.
Louis XI contraint Louis II d’Orléans à épouser sa fille Jeanne de France à Montrichard dans le but d’éteindre sa lignée. Il n'assiste pas au mariage.
Louis fait libérer sa sœur et ses deux neveux le mois suivant.



ÉLÉMENTS DU SCÉNARIO 3
Quote:
8 SEPTEMBRE 1476 : MARIAGE ROYAL A MONTRICHARD
Jeanne de France (12 ans), fille du roi Louis XI, épouse le jeune duc Louis d’Orléans (14 ans), filleul de Louis XI et futur Louis XII.

La cérémonie se déroule au matin, dans la chapelle du château de Montrichard (aujourd’hui église Sainte-Croix) où a eu lieu deux ans plus tôt un autre mariage royal, celui de la sœur aînée de Jeanne, Anne de France, avec Pierre de Beaujeu. L’officiant est François de Brilhac, évêque d’Orléans et abbé de Pontlevoy. Le roi est absent mais s’est fait représenter non seulement par la reine Charlotte de Savoie, gage de solennité et de validité de l’événement, mais aussi par son chancelier Pierre Doriole qui produit les dispenses pontificales Yolande de France, sœur du roi de Louis XI, 42 ans, est également absente. Elle a été enlevée à Gex par le capitaine du duc de Bourgogne, Olivier de La Marche, et emprisonnée au château de Rouvres en Bourgogne. La mère du duc d’Orléans, Marie de Clèves, n’a pas non plus assisté au mariage, accompagnant celui de sa fille le même jour. Ce sont donc des noces d’une étonnante modestie qui sont célébrées à Montrichard.

Restée dans le bas de la chapelle, près de la porte, la petite mariée de 12 ans, dans sa robe de drap d’or rouge, est accompagnée par son fiancé de 14 ans en larmes ; l’évêque obtient de Louis d’Orléans un difficile consentement qu’il lui a fait confirmer à deux reprises, pour se prémunir des contestations. Après la messe dite debénisson, les réjouissances s’organisent, malgré la tristesse des époux, autour d’un banquet nuptial donné au château.

Personnages
- Jeanne de France, princesse royale, 12 ans, qui n’a pas été sollicitée pour donner son accord au mariage qui est l’œuvre politique de son père. Elle est surnommée "Jeanne la boiteuse" ou "Jeanne l'Estropiée" à cause de sa boiterie remarquée, et sa vocation est religieuse.
- Louis d’Orléans, 14 ans, a subit la pression de Louis XI dont il est placé sous la sévère tutelle, ce dernier tenant à faire rentrer dans l’obéissance cette branche cadette sujette aux rebellions. Il est amoureux de la sœur de la mariée, Anne de Beaujeu (15 ans). Louis sait également que sa sœur Marie, 19 ans, se marie le même jour mais ailleurs, accompagnée par sa mère Marie de Clèves.

- Charlotte de Savoie, reine, 34 ans, beauté médiocre.
- Anne de Beaujeu, première file du roi, 15 ans. Le jeune Louis d'Orléans est amoureux d'elle, quelque peu réciproquement.
- Charles l'Affable, seul fils du roi, 6 ans, chétif. Il cherche à apprendre secrètement le latin, bien que son père lui interdise.
- François de Brilhac, évêque d’Orléans et abbé de Pontlevoy, officiant.

- Jean V de Bueil, comte de Sancerre, grand chambellan de France, conseiller militaire de Louis XI et chevalier de l'ordre de Saint-Michel, 70 ans.
- Pierre Doriole, chancelier, 69 ans, diplomate.
- Jean Budé, conseiller de Louis XI, 50 ans, bibliophile, possesseur d'une riche bibliothèque, a aidé à l’installation de l'imprimerie en France depuis 1470.
- Jean VIII, compte de Bourbon-Vendôme, 48 ans.
- Yolande d'Anjou, fille du roi titulaire de Jérusalem et d'Aragon René Ier et mère de René II de Lorraine, 48 ans et veuve. Son père est secrètement héritier de la lignée des Mérovingiens, et donc descendant de la famille de Jésus. Il a été le mentor et amant secret de Jeanne d'Arc, sous l'identité de l'Archange Michel, dont il a secrètement protégé leur fille Jeanne II de Lis/Yolande (des Armoise).
- Marguerite d'Anjou, fille du roi titulaire de Jérusalem et d'Aragon René Ier et ex-reine d'Angleterre et otage délivrée en début d'année , 47 ans.
- Charles V d'Anjou, duc d'Anjou, comte du Maine et de Provence, 40 ans, de santé fragile et de caractère médiocre.
- Pierre II de Bourbon, époux d'Anne de France le sire de Beaujeu, 38 ans, autrefois membre de la Ligue du Bien Public.
- Guillaume Tardif, précepteur du prince, 37 ans, humaniste.
- Antoine de Bueil, fils unique de Jean V de Bueil, 34 ans, qui sera le prochain chancelier.
- François Ier, comte de Dunois et fils aîné de l'ex compagnon d'armes de Jeanne d'Arc, Jean de Dunois, 29 ans.
- René II de Lorraine, duc de Lorraine et fils de Yolande d'Anjou, 25 ans. Il est secrètement le petit-fils de Jeanne d'Arc. Il a été abandonné par l'empereur et le roi de France, chassé de Nancy par Charles le Téméraire et son frère Nicolas de Lorraine a été tué. Actuellement en guerre, il recherche du soutien, à commencer par la famille d'Anjou. Il n'a pas d'enfant avec sa première épouse Jeanne d'Harcourt.
- René d'Alençon, 22 ans, non-marié et déshonoré. Il est le fils du duc d'Alençon, ancien chef de guerre et compagnon d'armes de Jeanne d'Arc, chevalier de l'ordre de la Toison d'or Jean II, 67 ans. Ce dernier a été déshonoré pour cause de trahison et n'a été sauvé de la peine de mort que grâce à son sang. Tandis que sa sœur Catherine est marié à un duc de Bretagne, René recherche le salut et à trouver le moyen de rembourser ses dettes. Il tente de se rapprocher de René II de Lorraine pour obtenir du soutien. Malheureusement, il agit comme un débauché avec peu de mœurs. Il a été invité pour être humilié et servir de contre-modèle au jeune marié Louis d'Orléans.
Pendant les festivités, un messager lui apprend la mort de son père, à Paris. Devenu le nouveau duc, il est aussitôt mis aux arrêts par des gardes royaux, sous les yeux intimidables de Louis d'Orléans.
- Jeanne de Lorraine, cousine et femme de Charles V d'Anjou, 18 ans, petite fille secrète de Jeanne d'Arc car fille de Yolande des Armoise. Elle sera veuve dans 4 ans.
- Charles d'Orléans, comte d'Angoulême, 17 ans, non marié.
- Louis II de La Trémoille, page au service de Louis XI, 17 as à la fin du mois. Il recherche des nouveaux talents pour contester la donation la récupération de Thouars et d'Amboise par le roi. S'il échoue, s'il ne parvient pas à utiliser les Personnages, Louis XI récupère la vicomté de Thouars le mois suivant.
- Jeanne d'Orléans, sœur de Charles d'Orléans, 14 ans.
- Marguerite de Lorraine, sœur de René II de Lorraine et Jeanne de Lorraine,13 ans.
- Philippe de Gueldre, nièce de Pierre II de Bourbon, bientôt 13 ans, orpheline depuis le décès de son père il y a 2 mois.
- Jeanne, première fille de Jean VIII de Bourbon-Vendôme, 11 ans, remarquée car très jolie.


1477 : Naissance d'Anne de Bretagne, qui deviendra reine de France à 14 ans.
Charles le Téméraire laisse son héritage à sa fille Marie qui n'a que vingt ans. Les intrigues liées à cette immense succession vont saper la vie de cette princesse. La mort de Charles le Téméraire devant Nancy permet à Louis XI de revendiquer le duché et le comté de Bourgogne, au nom de sa filleule Marie de Bourgogne. Il demande au prince d'Orange Jean IV de Chalon-Arlay (1476-1502), d'assurer l'acceptation de cette revendication, par les États des deux provinces, en échange de la promesse du gouvernement des deux Bourgognes.
Les États du duché de Bourgogne ainsi que ceux du comté de Bourgogne votent la réunion avec la France, dans l'espoir du mariage du dauphin Charles avec Marie. Une garnison française s'installe à Dole, Gray, Marnay et Salins. Marie qui réside à Gand, convoque les États de Flandre. Ceux-ci établissent un conseil de régence "le Grand Privilège" qui s'empare du gouvernement. Le conseil oblige Marie à envoyer une ambassade au roi de France.
Louis reçoit celle-ci et va utiliser toute sa perfidie. Il fait croire aux Flamands, que Marie à un conseil secret composé d'anciens amis de son père opposés aux libertés flamandes. Pour justifier ses dires, il leur remet une lettre de Marie avec les noms des deux complices. Cette lettre est un faux. De retour à Gand, le conseil de régence condamne à mort les deux conseillers. Marie ne peut pas empêcher l'exécution, malgré son intervention au pied de l'échafaud. Marie haït Louis XI et jure de ne point tomber aux mains de ce roi, cause de tous ses malheurs. Louis, qui a agit ainsi pour diviser les Flamands, perd pour toujours la confiance de cette princesse. Alors les États de Flandre cherchent un époux à Marie et reprennent les négociations avec l'empereur Germanique commencées sous Charles le Téméraire. Louis XI déclare le défunt duc comme félon et s'empare de ses États. Après avoir conquis la Picardie, il s'empare de l'Artois. Louis tente l'occupation du Hainaut, mais le peuple se révolte et chasse les Français, la conquête est manquée.
Dans la Comté, les villes se soulèvent et se déclarent pour Marie. Georges de la Trémouille, sire de Craon, envahit le nord de la Franche-Comté. Par cet acte, il obtient de Louis XI le gouvernement des deux Bourgognes au détriment du prince d'Orange. Rappelons que Georges est ce triste personnage qui ravagea la Franche-Comté en 1474. Dans le duché et le comté de Bourgogne, le prince d'Orange Jean de Chalon a rejoint la révolte avec l'appui de trois mille Suisses. Au cri de "Vive Mademoiselle", ils reprennent la totalité du comté, sauf Gray. Des villes se soulèvent pour les soutenir, et notamment après l'appel émouvant de Marie aux bourguignons "Maintenir la foi de Bourgogne", notamment Dijon et Chalon sur Saône, ainsi que les nobles du Charolais. Craon est battu partout par les insurgés. Louis XI le relève de son commandement et nomme Charles d'Amboise (1477-1480), seigneur de Chaumont, pour lui succéder. Ce dernier va se conduire avec férocité. Les Français reprennent Chalon et saccagent complètement la ville, ensuite ils incendient totalement la ville de Cuiseaux.
1478 : Louis XI passe un traité avec les Suisses et moyennant vingt mille francs, il obtient un corps de six mille Suisses. Ces derniers changent de camp et abandonnent les partisans de Marie.
Le Pape Sixte IV donne le pouvoir au Roi Ferdinand II et à la Reine Isabelle 1ère de désigner trois inquisiteurs, chargés de combattre les hérétiques et tous ceux qui bafouaient l'Église. L'Inquisition espagnole commence alors la persécution des Juifs, Musulmans et hérétiques.
Naissance d'Isabeau de Bretagne, sœur d'Anne de Bretagne.
1479 : Charles d'Amboise entreprend la conquête de la Franche-Comté, il prend Dole par traîtrise, et ses troupes massacrent les habitants, la ville est complètement détruite par un incendie. La résistance héroïque de certains Dolois a donné lieu à la célèbre réplique : "Comtois, rends-toi ! - Nenni, ma foi !". Le prince d'Orange ne peut plus continuer la lutte. Les Suisses et les Français se conduisent avec cruauté partout ou ils passent.
Amboise se dirige vers Besançon ville d'empire, la ville cède et demande la reconnaissance de sa neutralité; mais Amboise refuse. Louis XI fait détruire une grande partie des forteresses de Franche-Comté. Les Deux Bourgognes sont aux mains de Louis XI, et la guerre finit faute de combattants. Le bilan est désastreux pour la Franche-Comté, Maximilien n'a rien fait pour la secourir.
Défaite de Louis XI face à Frédéric III de Habsbourg à Guinegatte.
1480 : Charles d'Amboise meurt et est remplacé par Jean de Baudricourt qui administre les deux Bourgogne avec sagesse et douceur. La guerre se déroule maintenant dans les Flandres entre Français et Allemands, toujours aussi cruelle, mais indécise sur son vainqueur.
Mort de René II d'Anjou. L'Anjou passe au domaine royal.
Naissance de Lucrezia Borgia, femme fatale au visage d'ange et à l'esprit d'un érudit.
1481 : Naissance de Catherine d'Amboise, qui sera l'héritière de famille.
1482 : Marie meurt des suites d'une chute de cheval, à 25 ans. Maximilien choisit de céder la Bourgogne à Louis XI.
Traité d'Arras. Marguerite, la fille de Marie et de Maximilien a 2 ans, et est promise au dauphin Charles, le fils de Louis XI, à condition d'apporter en dot les comtés d'Artois, de Bourgogne, de Mâcon, d'Auxerre, de Charolais et la seigneurie de Salins. Le duché de Bourgogne et la Picardie sont définitivement rattachés à la France. Philippe, le fils de Marie et de Maximilien, hérite du comté de Flandre, fief de la couronne de FRance, et des duchés de Brabant, de Luxembourg, et des comtés de Hainaut, Hollande, Zélande, Namur, Frise, et prend alors le titre d'archiduc. Le traité prévoit que si le mariage ne se réalise pas, (en effet, Marguerite a deux ans, et Charles a douze ans), la princesse conserve sa dot. Si elle meurt sans enfant, c'est son frère Philippe qui hérite.
1483 : Décès du roi Louis XI après qu'il ait déjoué un complot de son gendre Louis d’Orléans.
Charles l'Affable (13 ans) devient Charles VIII à 13 ans. C'est sa sœur Anne de Beaujeu qui assure la régence jusqu'à la majorité du roi en 1491. Elle élève également Marguerite d'Autriche (3 ans), qui est à la cour de France depuis le traité d'Arras.
1484 : Le Pape Innocent VIllcondamne la sorcellerie. Il augmente les dépenses du Vatican et la fiscalité pour l'art. Inquisiteurs envoyés en Allemagne.
1485-1488 : Guerre Folle en France.
1485 : Création de la Vénus de Botticelli.
Quote:
Exécution d'Eloine au bûcher, après qu'elle ait été rattrapée par un chasseur de sorcière quelques 15 ans après la dissolution de la Cabale.

1486 : Le traité dominicain allemand Malleus Maleficarum ("Marteau des sorcières") est publié, manuel d'inquisition pour traquer, capturer, instruire le procès, organiser la détention et l’élimination des sorcières. Il considère a sorcellerie comme un fait principalement féminin en raison de la supposée infériorité morale des femmes.
1488 : Croisade contre les vaudois de 1488, répression religieuse mandaté par le pape Innocent VIII avec le soutien de Charles VIII.
1489 : Les symboles plus (+) et moins (-) entrent en vigueur dans l'étude de l'arithmétique.
1489-1491 : Guerre franco-bretonne.
1490 : Premiers orphelinats en Italie et en Hollande.
1491 : Mariage du roi Charles VIII de France avec la duchesse Anne de Bretagne. Fin du conflit entre le Duché de Bretagne et le Royaume de France. Le duché de Bretagne perd son indépendance.



HAUTE RENAISSANCE

1492 : Christophe Colomb atteint les Antilles. Réalisation du premier globe terrestre. Henri VII d'Angleterre envahit la France.
Naissance de Marguerite d’Angoulême, la "dixième des muses".
1492-1503 : Rodrigo Borgia devient l'Infâme "Borgia". Le pape Alexandre VI surveille la corruption papale à un niveau record.
1493 : Cesare Borgia est nommé cardinal.
1493-1519 : Maximilien Ier devient l'empereur du Saint-Empire romain germanique.
1494 : Charles VIII de France envahit l'Italie, dépose De Médicis, s'empare de Rome.
Publication de De verbo mirifico de Reuchlin, une étude du Cabbalisme.
• 1495 : capture française de Naples. Sainte Ligue vaincue à la Bataille de Fomovo. Jérôme Bosch peint Le jardin des Délices Terrestres. L’épidémie de syphilis balaie l’Europe.
1496 : Expulsion des juifs du Portugal.
1498 : Vasco da Gama arrive en Inde.
1499 : Louis XII de France s'empare de Milan. Suisse prend son indépendance.
1500 : Da Vinci conçoit l’arme de poing (déjà utilisée par les Daedaleans).
1500-1504 : troisième guerre d’Italie. 1501 - la France et l'Espagne se partagent le royaume de Naples.
1501 : Traité de Trent (France et l’Empereur Maximilian I).
Les jeux de cartes sont à la mode en Europe.
L'institution papale décrète l'incinération des livres anti-église.
1502 : Léonard de Vinci est engagé au service de César Borgia, duc de Romagne et général en chef des armées du pape Alexandre VI, son père. Léonard supervise les travaux des forteresses dans les territoires ecclésiastiques du centre de l’Italie.
1502 : Création de la première montre de Nuremberg.
1503 : Léonard de Vinci peint Mona Lisa.
1503-1513 : pape Jules II, "le Pape Guerrier" ; directeur de Michel-Ange et Raphaël.
1504 : Réalisation de David de Michel-Ange.
1508-12 : Michelangelo peint le plafond de la chapelle Sixtine à Rome.
1509 : le pape Jules II excommunie la totalité de la République de Venise. Persécution des Juifs en Allemagne. Un tremblement de terre détruit Constantinople. La traite des esclaves vers le Nouveau Monde est proposée pour la première fois.
1511 : La Sainte Ligue est formée pour repousser les français.
1512 : Commenturiolus de Nicolaus Copernicus affirme que la Terre tourne autour du Soleil.
L'Espagne, l'Angleterre, le Saint Empire romain germanique et le pape acceptent d'envahir la France.
1513-21 : Giovanni De Medici devient le pape Léon X, ennemi de Martin Luther.
1514 : Les premiers voiliers européens atteignent la Chine. Maison de Fugger autorisée à vendre des indulgences papales en Allemagne. Premières usines nationalisées en France.
1515 : Le Conseil de Latran demande l'autorité catholique sur tous les livres imprimés en Europe.
1517 : Raphaël peint La Transfiguration.
Martin Luther publie 95 thèses à Wittenberg.
Le café apparaît pour la première fois en Europe.
Émeutes du 1er mai à Londres.
1518 : Traité de Londres (accord entre l'Angleterre, la France, l'Empire, le pape, l'Espagne).
Création des États barbaresens à Alger et à Tunis.
Collège Royal des Médecins fondé à Londres.
1519-22 : Ferdinand Magellan tourne autour du monde; il meurt en 1521, mais l’équipage termine son voyage.
1519-21 : Hernan Cortes conquiert les Aztèques.
1519-56 : Charles Quint, Empereur du Saint-Empire romain.
1520 : Fondation de la Bibliothèque royale de France.
Luther est déclaré hérétique et excommunié.
1521 : Régime de Worms, Luther interdit dans l'Empire. Suleiman II, le Magnifique, ratisse Belgrade, soie fabriquée en France.
1522 : Albrecht Duirer conçoit la machine de guerre volante.
1523 : expulsion des Portugais de la Chine.
1523-34 : Giulio De Medici devient le pape Clément VII.
1525 : Première utilisation de mousquets par l'infanterie espagnole, création de l'ordre des Capucins.
1527 : Les troupes impériales allemandes pillent Rome, tuent plus de 4 000 personnes, emprisonnent le pape.
1528 : Premier manuel de chirurgie Die kleine Chirurgia de Paracelse. : Les Turcs assiègent Vienne, publication d'Alchemie-Buschlin, manuel d’alchimie. Terme "Protestants" inventé.
1530 : Les Portugais colonisent le Brésil. Le rouet, les allumettes et le banc de travail sont utilisés en Europe.
1531 : La comète de Halley annonce une proclamation de malheur.
1532 : Le Prince de Machiavclh est publié. Réforme de Calvinis en France
1533 : Francisco Pizarro conquiert les Incas. Henri VIII épouse Anne Boleyn et est excommunié.
1534 : Henri VIII rompt avec l'Église catholique romaine. Martin Luther traduit la Bible en allemand.
1534-49 : Le pape Paul III, ennemi de Henri VIII.
1535 : Sir Thomas More a tenté la trahison et a été martyrisé.
1536 : Un décret royal dissout 367 maisons religieuses en Angleterre. Catherine d'Aragon meurt; Anne Boleyn exécutée; Henry VIII épouse Jane Seymour.
1537 : Le premier cantique catholique apparaît. Premiers conservatoires de musique à Naples (garçons), Venise (filles). Grande Astronomie, manuel d'astrologie, publié.
1538 : Le Titien peint les Verms d'Urbino.
1540 : Ignace de Loyola fonde la Compagnie de Jésus (jésuites) pour lutter contre l'hérésie. Henri VIII épouse Anne de Clèves; plus tard, il fait annuler son mariage et épouse Catherine Howard.
1541 : Johannes Calvin fonde la "Cité de Dieu" à Genève, Henri VIII est déclaré chef de l'Eglise irlandaise.
1542 : la reine Catherine Howard exécutée. Les premiers Européens arrivent au Japon. De fdbrica corporis humani, manuel d'anatomie moderne, publié.
1543 : premiers protestants brûlés par l'Inquisition espagnole.
1546 : Début de la construction du musée du Louvre. Première pharmacopée. Mercator affirme que la Terre a un pôle magnétique.
1547 : Premières prévisions de Nostradamus, le français devient la langue officielle de la France (était le latin).
1548 : Hôtel de Bourgogne (premier théâtre couvert) construit à Paris.


Last edited by Vincent on Sun 24 Nov - 21:39 (2019); edited 24 times in total
Back to top
Publicité








PostPosted: Sun 20 Oct - 00:51 (2019)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Vincent
Administrateur




Posts: 23
Joined: 24 Nov 2014

PostPosted: Sat 26 Oct - 21:33 (2019)    Post subject: [Univers] Chronologie des événements Reply with quote

Les Personnages naissent vers 1461, date du couronnement de Louis XI.
Ils ont environ 21 ans en 1477 lorsque Charles le Téméraire périt violemment en vouant conquérir la Lorraine.
Ils ont environ 27 ans en 1483 lorsque Louis XI est victime du dernier complot avant sa mort.

Louis 1er de La Trémoille est la première figure d'autorité rencontrée par les Personnages.
1446 : Louis 1er de La Trémoille succède à son père et épouse Marguerite d'Amboise, faisant entrer les titres de vicomte de Thouars et de prince de Talmont dans la famille de La Trémoille.
1449 : Sous le roi de France Charles VII, Louis 1er de La Trémoille assiste au siège de Rouen, à la conquête de Harfleur, Caen et Falaise en tant que Seigneur de guerre.
1460 : Naissance de Louis II de La Trémoille, qui sera le Chevalier sans reproche, fils de Louis 1er de La Trémoille.
1468 : La belle-sœur de Louis 1er, Françoise d'Amboise, devient religieuse carmélite et cède tous ses droits sur la vicomté de Thouars à Louis II.
1470 : Le roi Louis XI attribue la vicomté de Thouars à sa fille Anne de Beaujeu qui était alors fiancée à Nicolas d'Anjou.
1472 : Louis d'Amboise, vicomte de Thouars et beau-père de Louis 1er de La Trémoille décède. Louis XI donne alors les principautés d'Amboise à Philippe de Commynes. La vicomté paraît alors définitivement perdue pour la famille de la Trémoille.
1473 : La mort de Nicolas d'Anjou en 1473 change la donne.
1474 : Afin de récupérer les faveurs du roi, Louis II de La Trémoille est envoyé à 14 ans en tant que page à la cour de Louis XI. Son oncle, Georges II de La Trémoille, seigneur de Craon, le prend alors sous sa protection.
1475 : Louis 1er de La Trémoille est l'un des signataires du traité de Picquigny, sur l'île de la Trève, entre les deux rives de la Somme, mettant fin officiellement à la Guerre de Cent Ans.
Les clauses sont que :
- Édouard IV doit recevoir 500 000 écus d'or du roi de France étalés sur 10 ans.
- Édouard IV doit retourner en Angleterre avec son armée et renonce à son alliance avec le duc de Bourgogne. Il doit également reconnaître Louis XI comme seul roi légitime de France.
- le dauphin Charles doit épouser la fille aînée d'Édouard, Élisabeth (elle épousa finalement Henri VII d'Angleterre).
- Marguerite d'Anjou, épouse d'Henri VI et otage emprisonnée à la Tour de Londres, doit être libérée contre une rançon de 50 000 écus.


Quote:
8 SEPTEMBRE 1476 : MARIAGE ROYAL A MONTRICHARD
Jeanne de France (12 ans), fille du roi Louis XI, épouse le jeune duc Louis d’Orléans (14 ans), filleul de Louis XI et futur Louis XII.

La cérémonie se déroule au matin, dans la chapelle du château de Montrichard (aujourd’hui église Sainte-Croix) où a eu lieu deux ans plus tôt un autre mariage royal, celui de la sœur aînée de Jeanne, Anne de France, avec Pierre de Beaujeu. L’officiant est François de Brilhac, évêque d’Orléans et abbé de Pontlevoy. Le roi est absent mais s’est fait représenter non seulement par la reine Charlotte de Savoie, gage de solennité et de validité de l’événement, mais aussi par son chancelier Pierre Doriole qui produit les dispenses pontificales Yolande de France, sœur du roi de Louis XI, 42 ans, est également absente. Elle a été enlevée à Gex par le capitaine du duc de Bourgogne, Olivier de La Marche, et emprisonnée au château de Rouvres en Bourgogne. La mère du duc d’Orléans, Marie de Clèves, n’a pas non plus assisté au mariage, accompagnant celui de sa fille le même jour. Ce sont donc des noces d’une étonnante modestie qui sont célébrées à Montrichard.

Restée dans le bas de la chapelle, près de la porte, la petite mariée de 12 ans, dans sa robe de drap d’or rouge, est accompagnée par son fiancé de 14 ans en larmes ; l’évêque obtient de Louis d’Orléans un difficile consentement qu’il lui a fait confirmer à deux reprises, pour se prémunir des contestations. Après la messe dite debénisson, les réjouissances s’organisent, malgré la tristesse des époux, autour d’un banquet nuptial donné au château.

Personnages
- Jeanne de France, princesse royale, 12 ans, qui n’a pas été sollicitée pour donner son accord au mariage qui est l’œuvre politique de son père. Elle est surnommée "Jeanne la boiteuse" ou "Jeanne l'Estropiée" à cause de sa boiterie remarquée, et sa vocation est religieuse.
- Louis d’Orléans, 14 ans, a subit la pression de Louis XI dont il est placé sous la sévère tutelle, ce dernier tenant à faire rentrer dans l’obéissance cette branche cadette sujette aux rebellions. Il est amoureux de la sœur de la mariée, Anne de Beaujeu (15 ans). Louis sait également que sa sœur Marie, 19 ans, se marie le même jour mais ailleurs, accompagnée par sa mère Marie de Clèves.

- Charlotte de Savoie, reine, 34 ans, beauté médiocre.
- Anne de Beaujeu, première file du roi, 15 ans. Le jeune Louis d'Orléans est amoureux d'elle, quelque peu réciproquement.
- Charles l'Affable, seul fils du roi, 6 ans, chétif. Il cherche à apprendre secrètement le latin, bien que son père lui interdise.
- François de Brilhac, évêque d’Orléans et abbé de Pontlevoy, officiant.

- Jean V de Bueil, comte de Sancerre, grand chambellan de France, conseiller militaire de Louis XI et chevalier de l'ordre de Saint-Michel, 70 ans.
- Pierre Doriole, chancelier, 69 ans, diplomate.
- Jean Budé, conseiller de Louis XI, 50 ans, bibliophile, possesseur d'une riche bibliothèque, a aidé à l’installation de l'imprimerie en France depuis 1470.
- Jean VIII, compte de Bourbon-Vendôme, 48 ans.
- Yolande d'Anjou, fille du roi titulaire de Jérusalem et d'Aragon René Ier et mère de René II de Lorraine, 48 ans et veuve. Son père est secrètement héritier de la lignée des Mérovingiens, et donc descendant de la famille de Jésus. Il a été le mentor et amant secret de Jeanne d'Arc, sous l'identité de l'Archange Michel, dont il a secrètement protégé leur fille Jeanne II de Lis/Yolande (des Armoise).
- Marguerite d'Anjou, fille du roi titulaire de Jérusalem et d'Aragon René Ier et ex-reine d'Angleterre et otage délivrée en début d'année , 47 ans.
- Charles V d'Anjou, duc d'Anjou, comte du Maine et de Provence, 40 ans, de santé fragile et de caractère médiocre.
- Pierre II de Bourbon, époux d'Anne de France le sire de Beaujeu, 38 ans, autrefois membre de la Ligue du Bien Public.
- Guillaume Tardif, précepteur du prince, 37 ans, humaniste.
- Antoine de Bueil, fils unique de Jean V de Bueil, 34 ans, qui sera le prochain chancelier.
- François Ier, comte de Dunois et fils aîné de l'ex compagnon d'armes de Jeanne d'Arc, Jean de Dunois, 29 ans.
- René II de Lorraine, duc de Lorraine et fils de Yolande d'Anjou, 25 ans. Il est secrètement le petit-fils de Jeanne d'Arc. Il a été abandonné par l'empereur et le roi de France, chassé de Nancy par Charles le Téméraire et son frère Nicolas de Lorraine a été tué. Actuellement en guerre, il recherche du soutien, à commencer par la famille d'Anjou. Il n'a pas d'enfant avec sa première épouse Jeanne d'Harcourt.
- René d'Alençon, 22 ans, non-marié et déshonoré. Il est le fils du duc d'Alençon, ancien chef de guerre et compagnon d'armes de Jeanne d'Arc, chevalier de l'ordre de la Toison d'or Jean II, 67 ans. Ce dernier a été déshonoré pour cause de trahison et n'a été sauvé de la peine de mort que grâce à son sang. Tandis que sa sœur Catherine est marié à un duc de Bretagne, René recherche le salut et à trouver le moyen de rembourser ses dettes. Il tente de se rapprocher de René II de Lorraine pour obtenir du soutien. Malheureusement, il agit comme un débauché avec peu de mœurs. Il a été invité pour être humilié et servir de contre-modèle au jeune marié Louis d'Orléans.
Pendant les festivités, un messager lui apprend la mort de son père, à Paris. Devenu le nouveau duc, il est aussitôt mis aux arrêts par des gardes royaux, sous les yeux intimidables de Louis d'Orléans.
- Jeanne de Lorraine, cousine et femme de Charles V d'Anjou, 18 ans, petite fille secrète de Jeanne d'Arc car fille de Yolande des Armoise. Elle sera veuve dans 4 ans.
- Charles d'Orléans, comte d'Angoulême, 17 ans, non marié.
- Louis II de La Trémoille, page au service de Louis XI, 17 as à la fin du mois. Il recherche des nouveaux talents pour contester la donation la récupération de Thouars et d'Amboise par le roi. S'il échoue, s'il ne parvient pas à utiliser les Personnages, Louis XI récupère la vicomté de Thouars le mois suivant.
- Jeanne d'Orléans, sœur de Charles d'Orléans, 14 ans.
- Marguerite de Lorraine, sœur de René II de Lorraine et Jeanne de Lorraine,13 ans.
- Philippe de Gueldre, nièce de Pierre II de Bourbon, bientôt 13 ans, orpheline depuis le décès de son père il y a 2 mois.
- Jeanne, première fille de Jean VIII de Bourbon-Vendôme, 11 ans, remarquée car très jolie.


Last edited by Vincent on Sun 10 Nov - 03:20 (2019); edited 1 time in total
Back to top
Vincent
Administrateur




Posts: 23
Joined: 24 Nov 2014

PostPosted: Sat 9 Nov - 11:42 (2019)    Post subject: [Univers] Chronologie des événements Reply with quote

Démographie du Royaume de France en 1500
Capitale : Paris (110 400)
Villes principales : Lyon (82 700), Rouen (64 200), Dijon (57 000), Provins (51 500), Châtillion (46 200), Troyes (41 200), Toulouse (36 000), Marseille (36 000), Brest (32 800), Montpellier (29 200), Bordeaux (25 100), Bruges (24 400), Nantes (19 800), Treguier (19 500), Bayonne (11 300).
Population : 18 millions.
Back to top
[Univers] Chronologie des événements'); return false;">     Email this topic to a friend-->

Display posts from previous:   

Post new topic   Reply to topic    JDR Onirique Forum Index -> JDR Onirique -> Conception All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1
Jump to:  


Powered by phpBB © 2001, 2020 The phpBB Group
Themed by aallixSilver © 2002 aallix.com. All rights reserved.
Index | Administration Panel | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation